Suivez nous sur
Les îles principales

Fakarava, entre ciel et mer

Fakarava, sanctuaire d’une faune préservée, a de quoi réveiller le Robinson qui sommeille en chacun de nous

L'extase porte un nom : Fakarava. Avec son décor étourdissant, l’atoll fait partie des incontournables pour en prendre plein les yeux. Des kilomètres de motu aux plages aussi désertiques que paradisiaques, un immense lagon de plus de 1 000 km2. Au-delà de ces attraits indéniables, l’atoll possède un patrimoine archéologique et architectural témoignant des différentes étapes de son passé : à l’ancien village Tetamanu subsiste l’une des premières églises catholiques construites en Polynésie en 1874, tandis que d’anciens vestiges archéologiques et légendaires en corail sont toujours visibles sur certains motu, nourrissant l’esprit ancestral des lieux.

3 bonnes raisons de choisir Fakarava

Réserve biosphère classée à l’UNESCO

La faune et la flore aquatiques comme terrestres de Fakarava sont remarquables, comptant des espèces rares, endémiques et protégées. À tel point que l’atoll est devenu une réserve de biosphère classée par l’UNESCO. Un des objectifs est de concilier préservation des ressources naturelles et développement humain (recherche, surveillance, formation, éducation) pour maintenir ces écosystèmes uniques au monde.

Des fonds marins sensationnels

Fakarava (littéralement : faire beau, magnifier, rendre superbe) est aussi beau au-dessus qu’en dessous l’eau. Des fonds transparents, un casting sous-marin cinq étoiles, des coraux phosphorescents et une eau divinement chaude : masque, palmes et tuba suffisent pour se griser des merveilles océaniques. Les plongeurs du monde entier rêvent de Fakarava pour des plongées à grand spectacle : massifs coralliens comme au premier matin du monde, bancs de poissons par milliers et « murs » de requins près des passes… Les frissons sont au rendez-vous !

Le bleu matisse

Le célèbre peintre Henri Matisse (1869-1954) affirmait que la couleur était « une libération ». L’artiste séjourna trois mois à Tahiti, en 1930, poussant même son exploration jusqu’à Fakarava, où il fut irrémédiablement fasciné par les variations de bleus de ce lagon. Une découverte si « violente » qu’elle libéra un nouvel élan créatif chez Matisse... Les visiteurs n’échapperont pas à cette sensation de libération devant ces bleus si intenses qui ont l’effet d’une thérapie !

 


 

Les possibilités d’hébergement sont variées elles aussi puisque la gamme s’étend des petits établissements de charme avec leurs bungalows de bord de plage aux authentiques pensions de famille. Un hôtel de luxe parfaitement intégré à l’environnement accueille également les visiteurs.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En savoir plus. 

close