Suivez nous sur
Les autres îles

Hiva Oa, l’île de Gauguin

Dans la légende de la création des îles marquisiennes, Hiva Oa est la poutre maîtresse de la « grande maison » des dieux.

Aujourd’hui, elle est aussi baptisée le « jardin des Marquises » en raison de ses terres fertiles et luxuriantes. À perte de vue s’étend la nature sauvage : verte, envahissante, lumineuse. Les routes sont rares, les maisons aussi. Le relief torturé de l’île mêle crêtes aiguisées, pics et vallées parsemées de sites archéologiques où l'on trouve, entre autres, les plus grands tiki de Polynésie. Hiva Oa est bordée de plages de sable noir et de falaises abruptes qui plongent dans les eaux foisonnantes du Pacifique.

Située au fond de la grande baie de Ta'a'oa, dominée par les plus hautes montagnes de l’île, le mont Temetiu (1 276 m) et le mont Fe'ani (1 026 m), trône le village de 'Atu'ona, le chef-lieu de Hiva Oa. Loin de tout, c’est pourtant ici que sont venus se perdre deux artistes majeurs : le peintre Paul Gauguin et le chanteur, poète et comédien Jacques Brel.

3 bonnes raisons de choisir Hiva Oa

La mémoire de Gauguin et Brel

Paul Gauguin en 1901 et Jacques Brel en 1975 sont tous deux venus chercher à Hiva Oa quelque chose qui ressemble à la paix intérieure, ou à la régénération. On ne sait pas s'ils l'ont trouvée, mais le matin, à l'heure où le soleil pointe, la lumière qui se pose sur l’île a une pureté qui chavire le cœur et parfume l'espace d'un petit rien d'éternité. Une sensation indicible dont tous les voyageurs font ici l’expérience. Marcher sur les traces de Gauguin et Brel, c’est d’abord se recueillir sur leurs tombes, au cimetière du Calvaire où ils reposent tous les deux face à la baie de Ta'a'oa et sous les effluves des frangipaniers. C’est ensuite visiter la reconstitution de la célèbre « Maison du Jouir » de Gauguin et le petit musée qui lui est consacré. Le peintre réalisa sous les cieux marquisiens certaines de ses toiles les plus marquantes, s’inspirant des scènes de la vie quotidienne mais également de légendes ou d'anciennes traditions religieuses pour représenter des scènes imaginaires.

L’île des tiki

L'île de Hiva Oa vaut aussi le détour pour ses différents sites archéologiques dont celui du me'ae 'I'ipona, à Puama'u, qui abrite le plus grand tiki de Polynésie, Taka'i'i (2,43 m). Ailleurs, abandonné dans la végétation, on découvre un tiki souriant, unique en son genre ; là, des pétroglyphes, ici une pierre-miroir polie avec soin pour que la cheffesse s’y mire. À Ta'a'oa s’étend un immense lieu de culte : plates-formes lithiques et tiki composent avec la nature. Banians géants, arbres à pain, cocotiers et papayers jouent des coudes dans une délicieuse atmosphère primitive.

D’innombrables randonnées

On a le choix entre le Cheval, le 4X4 ou la marche à pied pour explorer le relief sauvage et époustouflant de Hiva Oa, fait de cascades, pitons, passages de gués et rivières. 320 km2 de pur bonheur pour les amateurs de nature !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En savoir plus. 

close