Suivez nous sur
Nature et environnement

La flore marine

Les végétaux ont une place très importante dans le milieu marin, car ils constituent le premier maillon de la chaîne alimentaire marine.

Le terme d’algue, rimu regroupe un ensemble de végétaux capable de fabriquer de la matière organique et du dioxygène en utilisant la lumière du soleil, de l’eau, des sels minéraux et du dioxyde de carbone grâce à la photosynthèse. Ces végétaux n’ont pas d’organes bien différenciés, mais sont formés d’un appareil végétatif relativement simple appelé thalle. Leur forme et leur taille peuvent varier d’une cellule unique microscopique à des formes multicellulaires pouvant mesurer plusieurs mètres de long.

Les algues sont des producteurs primaires qui vont servir de nourriture à de nombreux organismes peuplant les récifs coralliens. Les poissons perroquets, les poissons chirurgiens, les oursins, les tortues se nourrissent de végétaux benthiques (vivant fixés sur le fond). Les éponges, les mollusques, les bivalves, comme les huîtres perlières, se nourrissent quant à eux de végétaux rentrant dans la composition du plancton végétal ou phytoplancton.

 

Réparties dans quatre groupes différents, on peut distinguer plusieurs classifications complexes : les algues rouges (rhodophycées); les algues vertes (chlorophycées); les algues brunes (fucophycées) et les algues bleues (cyanophycées).

 

Comme pour le cas du dinoflagellé (Gambierdiscus toxicus), algue unicellulaire, certaines algues produisent des toxines qui produisent une neurotoxine responsable de la « gratte » ou ciguatera. Cette algue est consommée par des poissons herbivores qui vont accumuler les toxines. Ces dernières contamineront leur chair. Lorsqu’ils sont mangés par l’homme, la consommation de ces poissons entraîne des intoxications alimentaires qui provoquent des troubles digestifs et neurologiques pouvant parfois  entraîner la mort.

90 % de la production mondiale d’algues alimentaires proviennent d’algues cultivées et 10 % d’algues sauvages collectées. Dans le Pacifique Sud, plusieurs espèces font l’objet d’une exploitation commerciale en étant cultivées. C’est le cas de l’algue verte (Caulerpa racemosa), appelée « Caulerpe raisin ». Sur les 425 espèces d’algues répertoriées en Polynésie française, 8 peuvent être consommées crues en salade. Il s’agit principalement d’algues vertes, comme Caulerpa racemosa ou rimu qui est consommée en salade aux Australes notamment.

 

 

 

Rédigé en partenariat avec l'association

Tamarii Pointe des Pêcheurs - Tahiti

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En savoir plus. 

close