Suivez nous sur
Culture

Un peuple pluriethnique

Art de vivre à Tahiti
© Ryoichi SATO

La population de Tahiti et ses îles rassemble des Polynésiens (environ 78% dont près de 17% sont des “demis” ou polynésiens mélangés soit avec une dominante polynésienne, euronésienne ou asiatique). Les Européens représentent plus de 10% de la population (des français essentiellement) et les Chinois Han ou Hakka plus de 11% de la population totale (communauté dont l’implantation remonte à la fin du XIXème siècle).

Selon les données recueillies lors du dernier recensement de la population (2007), Tahiti et ses îles compteraient 259 596 habitants, dont plus de 75% d’entre eux demeurent sur les Iles du Vent (Tahiti, Moorea), la zone urbaine de la capitale Papeete (bande de 40 km de long environ), drainant à elle seule près de la moitié des habitants du Pays.

Cette population affichait une croissance de 1,2% par an entre 2002 et 2007. Une évolution qui proviendrait d’un accroissement démographique naturel.

Entre tradition et modernité

Accueil chaleureux des Tahitiens
© JOLY

Dans cette société, la religion tient une place importante. Les protestants sont majoritaires, suivis par les catholiques puis, dans une moindre mesure, par les mormons, adventistes du 7ème jour, sanito… Les églises dirigent des organisations de jeunesse et jouent un rôle prépondérant dans la vie sociale et politique. Par ailleurs, l’analyse démographique met en exergue un phénomène dit “d’occidentalisation” (allongement de la durée de vie, diminution du nombre d’enfants par famille, etc.) que l’évolution des mœurs tend à confirmer, à travers une montée en puissance de la société de consommation.

De même, si parallèlement à l’usage officiel du Français, une grande partie des Polynésiens converse encore en langues polynésiennes ou reo mā’ohi, langues qui demeurent encore très vivaces notamment dans les îles, leur pratique courante a tendance à se perdre chez les plus jeunes.

Néanmoins et malgré la modernité de la société polynésienne actuelle, les valeurs polynésiennes telles que l’accueil et l'hospitalité restent une coutume forte qui n’a pas perdu de son authenticité ni de son panache. Ainsi, accueillis par des colliers de fleurs odorants, des chants, des danses, des sourires et des mots de bienvenue, les visiteurs, une fois le pied posé sur le tarmac, pénètrent un univers enchanteur, le temps d’un séjour, toujours trop court...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En savoir plus. 

close